Exploiter la dynamique complexe de commutation et rétention des mémoires émergentes pour applications neuro-inspirées

Contenu disponible pour les abonnés Ajouter à la sélection

Vous devez être connecté à votre compte pour accéder à ce contenu.
Seul le résumé vous est affiché.

Déjà un compte ? Connectez-vous

Dans l’exploration des technologies mémoires émergentes, une cellule mémoire incapable de commuter de manière déterministe et définitive ne trouverait pas sa place parmi les candidats aux futures puces mémoires non-volatiles. Mais elles ne sont pas pour autant laissées pour compte, et sont mises en valeur par les récentes recherches bio-inspirées pour le développement de réseaux de neurones artificiels. En effet, la dynamique complexe de commutation et de rétention de technologies mémoires émergentes rappelle sous de nombreux aspect le comportement des synapses biologiques que l’on trouve dans le cerveau.