Le premier microprocesseur sorti de Flatland

Contenu disponible pour les membres Ajouter à la sélection

Vous devez être connecté à votre compte pour accéder à ce contenu.
Seul le résumé vous est affiché.

Déjà un compte ? Connectez-vous

Malgré la démonstration de transistors à base de matériaux bidimensionnels, les difficultés liées à l’intégration avaient  jusqu’à maintenant représenté un obstacle insurmontable pour la réalisation des circuits complexes. Les complications vont de la nécessité d’une correspondance entre les niveaux de tension des différents composants en cascade jusqu’à la requête d’uniformité des dispositifs sur une surface relativement large. L’équipe de Thomas Muller, de l’Université technique de Vienne en Autriche, a relevé et remporté ce challenge en réalisant le premier microprocesseur complètement à base de di-sulfite de molybdène (MoS2), un matériau bidimensionnel de la famille des dichalcogénures de métaux de transition.