Films minces de matériaux pérovskites obtenus par dépôt physique en phase vapeur

Contenu disponible pour les membres Ajouter à la sélection

Vous devez être connecté à votre compte pour accéder à ce contenu.
Seul le résumé vous est affiché.

Déjà un compte ? Connectez-vous

Les cellules photovoltaïques à base de matériaux pérovskites font l’objet d’un intérêt sans précédent depuis quelques années et l’amélioration fulgurante des rendements photovoltaïques permet d’atteindre aujourd’hui des valeurs proches de 22%. La majorité des cellules développées à partir de ces semi-conducteurs sont fabriquées par voie liquide ; peu de travaux utilisent la réalisation de structures à partir de films de matériaux pérovskites évaporés sous vide par dépôt physique en phase vapeur (PVD). Jusque-là, la connaissance des propriétés thermodynamiques de ces matériaux, notamment les conditions de pression de vapeur saturante entre les phases liquide ou solide et gaz - nécessaires à la maitrise d’un procédé de dépôt sous vide de type PVD - étaient peu répertoriées. Des chercheurs portugais ont calculé ces propriétés pour un type de pérovskites en particulier, les halogénures de Pb (PbCl2, PbI2 et PbBr2).