Des avancées dans le modèle physique des OECTs

Contenu disponible pour les membres Ajouter à la sélection

Vous devez être connecté à votre compte pour accéder à ce contenu.
Seul le résumé vous est affiché.

Déjà un compte ? Connectez-vous

Inventé par H. S. White et al. en 1984 et remis sur le devant de la scène depuis quelques années, le transistor organique électrochimique (OECT) est un dispositif de choix pour la détection active d’espèces biochimiques. Les valeurs de transconductance d’OECTs réalisés en polymère conducteur PEDOT : PSS sont parmi les meilleures, tous dispositifs électroniques confondus. Néanmoins, ces performances peuvent encore être améliorées puisque la transconductance décroit à partir d’une certaine polarisation de Grille (VGS) : cette caractéristique est intrinsèque aux OECTs puisque les polymères conducteurs sont des matériaux désordonnés vis-à-vis de la conduction de leurs porteurs de charges. Un consortium international a répondu à ces interrogations concernant le modèle physique du dispositif OECT lui-même, plus particulièrement la contribution des résistances de contact et le modèle de porteurs de charge permettant de prédire les caractéristiques électriques (transconductance) de ces OECTs.