Les articles « Electronique organique » ?

Le groupe "Electronique organique" s'intéresse à la réalisation et la mise en oeuvre, via des procédés bas coûts, de matériaux organiques semi-conducteurs et isolants, dans l'objectif d'obtenir des composants les moins chers possible, potentiellement de grande surface et souples. L'élément actif est un matériau constitué d'une grande assemblée de molécules ordonnées ou non.
Les applications visées sont celles des écrans de visualisation ou d'éclairage à base d'OLEDS, des étiquettes RFIDs bas coûts et du photovoltaïque organique ainsi que les applications grand public de l'électronique plastique.
Les revues de veille périodiques du thème « Electronique organique » sont rédigées en anglais.

Pérovskites confinées : des structures 3D à 2D et 0D

Contenu disponible pour les abonnés Ajouter à la sélection

La versatilité des pérovskites a été démontrée dans une variété de dispositifs photovoltaïques et électroluminescents. Structurellement, les pérovskites ''classiques'' sont constituées d'un réseau 3D d’octaèdres MX6 (M : métal divalent, X : halogène), en contact par leurs sommets et contenant un cation suffisamment petit pour s’insérer dans les cavités octaédriques. Deux articles récents discutent l'incidence du confinement des trous et électrons imposé par les contraintes géométriques sur les propriétés optoélectroniques.  

Page 1 sur 5
retour à la liste