Comment suivre l’assemblage des nanoparticules et mesurer leurs interactions dans une cellule liquide ?

Contenu disponible pour les membres Ajouter à la sélection

Vous devez être connecté à votre compte pour accéder à ce contenu.
Seul le résumé vous est affiché.

Déjà un compte ? Connectez-vous

L’assemblage de nanoparticules est une thématique en plein essor, et la communauté scientifique est à la recherche d’outil permettant de suivre la mise en place, en « temps réel » de ce type d’organisation afin de mieux le comprendre et, à terme, d’en contrôler le processus. En utilisant la microcopie électronique à transmission dans une cellule liquide, deux équipes américaines ont suivi le mouvement et l’assemblage de nanoparticules de PtFe (3 à 4 nm de diamètre). La trajectoire des particules est suivie individuellement et de façon automatique à partir des images du film (5 images/s). Les particules croissent in situ par réduction des précurseurs de Fe et de Pt en solution par le faisceau électronique du microscope. Après leur formation les particules tendent d’abord à former des chaînes qui ensuite se replient pour former un assemblage compact