Vers la synthèse contrôlée de nanorubans de graphène poreux sur surface

Contenu disponible pour les visiteurs Ajouter à la sélection

La formation in situ de polymères sur des surfaces est en plein essor depuis les premiers travaux de L. Grill en 2007 [1]. L’objectif est de synthétiser, directement sur des surfaces, des polymères conjugués parfaitement organisés en cristaux périodiques, à l’image du graphène obtenu par CVD. Une équipe de l’Université d’Erlangen (Allemagne) a mis au point une méthode de polymérisation qui permet de contrôler la formation de nanorubans de graphène, compact ou poreux : ce procédé repose sur l’effet ‘template’ de la surface d’argent lors de la première étape du couplage de Ullmann, c’est-à-dire la formation d’un polymère de coordination. Le polymère obtenu ensuite par chauffage conserve la mémoire de cet effet, conduisant à des nanorubans poreux ou compacts. Cette méthode modulable constitue un outil puissant pour introduire de nouvelles fonctionnalités dans des nanorubans de graphène. 

Cherioux-ElecMol-sept2017-B.png
Figure 1 : Principe du contrôle de la porosité de nanorubans par effet template de la surface de Ag(111). Extrait avec la permission de J. Am. Chem. Soc., 139, 12976 (2017). Copyright ACS Publishing