Une couche moléculaire pour protéger le phosphorène

Contenu disponible pour les membres Ajouter à la sélection

Vous devez être connecté à votre compte pour accéder à ce contenu.
Seul le résumé vous est affiché.

Déjà un compte ? Connectez-vous

Dans la famille des matériaux bidimensionnels, le phosphorène présente un attrait considérable du fait d’importants gap et mobilité électronique. Le phosphorène est cependant sensible à l’air et se dégrade très rapidement dans les conditions ambiantes. En conséquence, un grand nombre de recherches s’est orienté vers l’utilisation de couches moléculaires pour préserver les propriétés du phosphorène. Ainsi, une équipe chinoise a modélisé la passivation du phosphorène par une monocouche de PTCDA.