Le phosphore noir entre dans la course pour la propagation de l’information de spin

Contenu disponible pour les abonnés Ajouter à la sélection

Vous devez être connecté à votre compte pour accéder à ce contenu.
Seul le résumé vous est affiché.

Déjà un compte ? Connectez-vous

La propagation et la manipulation d’une information de spin est un défi de la spintronique. Les matériaux bidimensionnels sont perçus comme une plateforme idéale pour transporter cette information de spin sur de longues distances: parmi eux, le graphène présente une longueur de diffusion de spin de l’ordre du micromètre mais ne possède pas de bande interdite, limitant de fait son utilisation comme transistor par exemple. Des chercheurs singapouriens et allemands ont démontré que le phosphore noir, semi-conducteur à gap direct, constitue un média prometteur pour la propagation et la manipulation de spin.