Les articles « Electronique moléculaire » ?

Le groupe 'Electronique moléculaire' étudie les composants à fonction électronique constitués d'une molécule ou d'un nombre très limité de molécules. Il s'agit principalement de nanotubes de carbone, de couches de graphène, de petites molécules organiques ou de polymères. Les travaux sous-jacents s'inscrivent dans la tendance à la miniaturisation ultime des composants. L'échelle de ces composants se situe dans la gamme de un à quelques dizaines de nanomètres. Les applications visées sont, pour schématiser, celles de la nano-électronique, en substitution, complément ou remplacement.

Quand la taille ne compte plus

Contenu disponible pour les visiteurs Ajouter à la sélection

Un pour tous et tous pour un !

Contenu disponible pour les visiteurs Ajouter à la sélection

Une nouvelle réactivité de surface

Contenu disponible pour les visiteurs Ajouter à la sélection

Beta or not beta

Contenu disponible pour les visiteurs Ajouter à la sélection

Cette étude devrait conduire à de nouveaux travaux permettant de comprendre plus finement la relation complexe entre couplage électronique aux interfaces, facteur d’atténuation et facteur pré-exponentiel de la relation J=J0exp[-bd] traduisant l’effet de la distance électrode–électrode sur le transport par effet tunnel non résonnant dans les jonctions moléculaires 

Polymorphes bidimensionnels du borophène

Contenu disponible pour les abonnés Ajouter à la sélection

Ces dernières années, différents groupes ont montré qu'au-delà du graphène formé à partir d'une couche d'épaisseur atomique de carbone, il est possible de former d'autres cristaux bidimensionnels (2D) à partir d'un seul élément chimique. La situation est plus complexe dans le cas de l'un des nouveaux venus dans la catégorie des cristaux bidimensionnels: le "borophène", formé uniquement d'atomes de bore. Celui-ci a été synthétisé pour la première fois par dépôt par épitaxie par faisceau moléculaire sur surface d'Ag par deux groupes.

Page 1 sur 6
retour à la liste