Piégeage optique dans des cellules photovoltaïques à boites quantiques colloïdales obtenues par transfert

Contenu disponible pour les abonnés Ajouter à la sélection

Vous devez être connecté à votre compte pour accéder à ce contenu.
Seul le résumé vous est affiché.

Déjà un compte ? Connectez-vous

En marge des très récents records de rendement de conversion établis pour les cellules photovoltaïques à boites quantiques, l’une des équipes en pointe dans le domaine propose une nouvelle solution à un inconvénient majeur de cette technique, à savoir une absorption insuffisante de la lumière incidente  sur une épaisseur de l’ordre de la longueur de diffusion des porteurs.