Les conférences de l'OMNT

"Cellules solaires silicium hybrides" par Thibaut Desrues Contenu disponible pour les abonnés Ajouter à la sélection

> Séminaire annuel / 31 janvier 2017 / Université Paris-Diderot (Paris)

Thibaut Desrues (CEA - Ines, Chambéry) présente un état de l’art des approches c-Si « hybrides » les plus prometteuses avec les principaux résultats et acteurs pour les différentes technologies.

"Technologies de batterie post Li-ion" par Philippe Azais Contenu disponible pour les abonnés Ajouter à la sélection

> Séminaire annuel / 31 janvier 2017 / Université Paris-Diderot (Paris)

Philippe Azais (CEA - Liten, Grenoble)  présente les deux axes exploratoires des technologies dites « post lithium-ion » visant à augmenter la densité d’énergie et à réduire les coûts à long terme en ouvrant le scope à des matériaux pérennes et les stratégies à mettre en oeuvre.

"Résolution intramoléculaire par microscopie à sonde locale" par Claude Henry Contenu disponible pour les abonnés Ajouter à la sélection

> Séminaire annuel / 31 janvier 2017 / Université Paris-Diderot (Paris)

Cette présentation de Claude Henry (CNRS - Cinam, Marseille) montre comment les avancées vont influencer nos connaissances sur l’interaction des molécules avec les surfaces (catalyse, auto-assemblage…) et sans doute ouvrir de nouvelles voies en synthèse organique.

"Nouveaux outils bio-inspirés pour les nanotechnologies" par Clément Nizak Contenu disponible pour les abonnés Ajouter à la sélection

> Séminaire annuel / 31 janvier 2017 / Université Paris-Diderot (Paris)

L’exposé présenté par Clément Nizak (CNRS - ESPCI, Paris) illustre différents outils et processus qui ont été détournés de leur fonction biologique pour de telles applications à différents niveaux de complexité : adaptateurs et connecteurs pour l’auto-assemblage d’objets à l’échelle nano/micro, catalyseurs de réactions chimiques non-naturelles, méthodes d’évolution dirigée par criblage à haut débit pour l’optimisation et la découverte de nouvelles fonctions-cibles.

"Architectures neuromorphiques et leurs applications" par Benoît Miramond Contenu disponible pour les abonnés Ajouter à la sélection

> Séminaire annuel / 31 janvier 2017 / Université Paris-Diderot (Paris)

Les avancées technologiques récentes présentées par Benoît Miramond (Université de Nice - Leat, Nice), notamment sur les mémoires résistives, montrent ainsi des résultats très prometteurs, mais seule une recherche interdisciplinaire permettra de relever les défis des futures applications de ces circuits bio-inspirés.

"Quelles technologies mémoire pour l'Internet des objets ?" par Guillaume Prenat Contenu disponible pour les abonnés Ajouter à la sélection

> Séminaire annuel / 31 janvier 2017 / Université Paris-Diderot (Paris)

Une étude des applications IoT ainsi que des performances requises en termes de mémoire est présentée ici par Guillaume Prenat du (CEA - Spintec, Grenoble) ainsi qu’un panorama des différentes technologies mémoire émergentes (FeRAM, PCRAM, OxRAM, MRAM) avec leurs caractéristiques respectives. Ces caractéristiques sont ensuite confrontées aux besoins de l’IoT afin d’identifier les technologies les plus pertinentes pour les différentes applications.

"Impression d'organe - organe sur puce" par Thomas Berthelot Contenu disponible pour les abonnés Ajouter à la sélection

> Séminaire annuel / 31 janvier 2017 / Université Paris-Diderot (Paris)

L’exposé de Thomas Berthelot (CEA  - Iramis, Saclay) aborde particulièrement les technologies additives appliquées à la biologie qui permettent de le recréer : ces approches ont déjà montré leur potentiel dans l’ingénierie tissulaire et devraient naturellement converger vers les organes sur puce pour créer des systèmes artificiels comparables aux systèmes naturels.

"Vers une nanomédecine personnalisée" par Florence Gazeau Contenu disponible pour les abonnés Ajouter à la sélection

> Séminaire annuel / 31 janvier 2017 / Université Paris-Diderot (Paris)

Dans cette vidéo, Florence Gazeau (Université Paris-Diderot - MSC, Paris) expose les opportunités offertes par les nanosciences pour la personnalisation des soins, ainsi que les verrous existants et les nouveaux concepts émergents intégrant et exploitant la complexité du patient lui-même.