Pérovskites confinées : des structures 3D à 2D et 0D

Content available for subscribers Add to the selection

You have to log in to display this article
Only the summary is displayed

Already an account? Log in!

La versatilité des pérovskites a été démontrée dans une variété de dispositifs photovoltaïques et électroluminescents. Structurellement, les pérovskites ''classiques'' sont constituées d'un réseau 3D d’octaèdres MX6 (M : métal divalent, X : halogène), en contact par leurs sommets et contenant un cation suffisamment petit pour s’insérer dans les cavités octaédriques. Deux articles récents discutent l'incidence du confinement des trous et électrons imposé par les contraintes géométriques sur les propriétés optoélectroniques.